Le sang noir des règles: dois-je m’inquiéter ?

Les règles, c’est cette tradition des saignements vaginaux. Dans une vie, ça nous arrive environ 500 fois. Alors, autant en savoir le plus possible pour maîtriser la situation ! Parfois, surprise, on retrouve du sang noir. #nopanic, c’est du sang oxydé, ou séché, selon l’expression que vous préférez. Le sang devient de plus en plus foncé avec le temps, c’est un phénomène classique.

Le sang noir dans les règles survient quand le sang a eu le temps de s’oxyder. Ça vient d’une stagnation du sang au niveau du vagin, et qui met un peu plus de temps qu’habituellement à s’écouler. On peut aussi avoir du sang noir quand il y a des caillots dans les règles. En début de cycle, et sans autres symptômes (douleurs à l’utérus, etc.), il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Mais pour lever le doute, on en parle quand même ! On n’est jamais trop informé•e•s.

 


D’où viennent nos saignements ? 

Là, on parle des saignements venant du vagin de façon régulière. Les règles, en fait ! 

Déjà, il faut comprendre le principe du cycle menstruel. En gros, c’est un phénomène qui se passe dans notre corps sur une période d’à peu près 1 mois (28 jours en moyenne). Les tissus internes de l’utérus (endomètre) se chargent (entre autres) en vaisseaux sanguins. C’est un parfait nid bien douillet pour que l’œuf fécondé s’installe (nidation) et continue son développement tout au long de la grossesse. Il devient embryon, puis fœtus. C’est l’histoire de la vie, ce cycle éternel. 🎶


Quand il n’y a pas fécondation (#noshame), l'endomètre est évacué. On fait table rase du passé, et on recommence au cycle suivant. À ce moment, les règles sont en principe rouges. C’est le sang frais qui s’écoule de façon continue et plus ou moins régulière. Parfois, des caillots sont entourés de tissus plutôt bruns, c’est l’endomètre qui se détache par petits morceaux. C’est un peu les grumeaux des règles. Dit comme ça, ça parait parfois impressionnant, mais ça ne représente en moyenne que 30 mL ou 50 mL de sang. C’est 4 cuillères à soupe ! On parle là de menstruations classiques, pas des règles abondantes qui sont hors catégorie.


Les règles sont généralement de couleur rouge, ou rouge vif. C’est de là que vient l’expression « les Anglais ont débarqué », à cause de la couleur écarlate des tuniques de l’armée anglaise à une certaine époque. Bon maintenant on aime bien dire qu’on a juste nos règles, parce que #zerotabou ! 

 

Les causes du sang noir des règles, c’est pas sorcier !

Le sang noir dans les règles, ça arrive. C’est naturel d’avoir du sang qui change de couleur. Frais, les saignements prennent une teinte rouge vif. Avec le temps, en séchant, il s’assombrit et peut devenir marron ou même noir. Avoir des règles noires, ça peut simplement venir d’un saignement qui ne s‘est pas écoulé tout de suite. C’est assez normal quand le saignement est peu abondant. Le sang stagne au niveau du vagin, puis, le temps d’arriver à la culotte, il a noirci. Les personnes qui ont des flux de règles peu abondants rencontrent fréquemment des pertes avec du sang noir.


C’est pour cette raison que le sang peut être plus foncé (marron ou noir) en fin de règles. Ce sont des pertes un peu retardataires, des règles qui ont fait les timides et qui ont préféré attendre un peu avant de terminer leur voyage. On ne leur en veut pas. <3 


Comme c’est pas toujours confort d’avoir des taches alors que l’on pensait ses règles terminées, on évite les tampons, dans ces moments on utilise plutôt des protège-slips . Si vous en portez déjà régulièrement, vous savez de quoi on parle ! Pour les personnes qui ne connaissent pas, les protège-slips sont des petites serviettes hygiéniques, mais en beaucoup plus légères. C’est pratique pour les fins de règles (#protips), les petits saignements, mais aussi quand on a des pertes blanches


Surtout, avec des pertes de sang noir peu abondantes (quelques gouttes), on ne met pas de tampon ! Ça risque d’être irritant, car le vagin est moins lubrifié. Tous ces accessoires restent proches de notre peau et de nos muqueuses, les protections bio sont nos potes. On veut quoi ? Pas de produits perturbateurs endocriniens ! On le veut quand ? Maintenant ! 


(Psssst… ! Les produits Gina sont certifiés GOTS par Écocert #love).

La couleur du sang des règles change pour plusieurs raisons. Il brunit avec l’oxydation (coagulation), mais il peut aussi prendre une teinte rosée ou orange (#wtf?). Quand on commence à s’éloigner du camaïeu entre le rose et le bordeaux (ou marron/noir), il vaut mieux consulter un médecin rapidement pour des examens complémentaires.


La couleur des règles, c’est aussi un indicateur de sa santé. Dans la catégorie des tracas qui influencent la teinte des règles, nous appelons à la barre l’infection (sexuelles transmissibles ou pas), les mycoses, les maladies gynécologiques. Pas de panique avant de n’avoir eu l’avis d’un professionnel de santé ! 


Dans le cas du sang rose, c’est souvent simplement des règles diluées avec des glaires cervicales (from le col de l’utérus). Le sang est moins concentré, il devient rose.

Pertes de sang noir et contraception

Œstrogène, progestérone… quand on voit la façon dont les hormones régulent le cycle, pas étonnant que la contraception hormonale influence autant les règles ! De base, ça dépend des personnes. Pour certaines, elles sont beaucoup moins abondantes avec la prise d’une pilule, pour d’autres, ça ne change rien. Quand on prend une pilule en continu, souvent il n’y a même plus de règles ! 


Le saviez-vous ? 

C’est la chute du taux d’œstrogène et de progestérone dans le corps qui donne le top départ pour les saignements de début de cycle. Hello les règles ! 


Le sang noir quand on vient d’adopter une nouvelle contraception hormonale, c’est possible que ce soit un effet secondaire. Pas forcément gênant. On en parle à son médecin au prochain bilan, c’est mieux ! Vous pouvez prendre rendez-vous avec un gynécologue, un médecin généraliste, ou une sage-femme. On y pense pas toujours, mais les sages-femmes sont formées pour le suivi gynécologique (frottis, bilan, conseil pour la contraception, etc.) !


Dois-je m’inquiéter en cas de pertes de sang noir dans mes règles ? 

Quand le sang noir apparaît en période de règles, il n’y a en principe pas de raison de s’inquiéter. L’oxydation du sang est un phénomène normal, et c’est même plutôt fréquent. Posez la question à un•e pote, ou dans votre famille, vous verrez que ça n’a rien d’anormal ! Et si les pertes de sang noir apparaissent dans les quelques jours qui suivent les règles, alors ça devrait être juste du sang qui a stagné dans le vagin. Ça peut arriver aussi au début des règles suivantes, parce que parfois, la magie de la gravité ne fait pas tout et il reste un peu des règles du cycle précédent.


En dehors des règles, pendant une grossesse ou à la ménopause par exemple, ça mérite une consultation ! Quand on est enceinte, les pertes marron ou noires sont possibles après un rapport sexuel. Si c’est très peu abondant, c’est normal. Mais même quand il n’y a pas forcément de quoi broyer du noir, un saignement mérite toujours d’être signalé pour obtenir les bons conseils, ou faire des examens médicaux.


Quand le sang noir est accompagné d’autres symptômes (qui les a invités ?) : douleurs et contractions de l’utérus, odeurs désagréables, fatigue inhabituelle… Ça devrait mettre la puce à l’oreille ! Et il ne faut pas forcément ressentir tout ça en même temps pour consulter. 


Vos règles méritent que l’on parle d’elles. Se rendre chez le médecin, c’est parler de ses symptômes, mais aussi se renseigner et obtenir les bons conseils pour bien vivre son cycle. Lever l’inquiétude, réaliser les bonnes analyses, être soigné•e… #cestçaquonveut!

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO