Les règles anniversaires : c’est quoi et quand s’inquiéter ?

“Règles anniversaire” est une expression un peu mystérieuse, mais dont on entend beaucoup parler surtout en début de grossesse. En gros, ce sont des saignements vaginaux quand on est enceinte, et à la date où on aurait dû avoir ses règles. Il est important de savoir que ça peut arriver pour ne pas confondre un début de grossesse avec les symptômes de règles. Car effectivement, ça se ressemble ! On est parfois patraque, l’appétit peut augmenter ou au contraire être capricieux. Mais alors, si on est enceinte, pourquoi y a-t-il des saignements ? On en parle !


Les règles anniversaire : dis Gina, tu m’expliques ?

La définition des règles anniversaire est simple. Déjà, il ne faut pas croire que ça arrive une fois par an même s’il y a le mot “anniversaire”. C’est plutôt un abus de langage, une expression que l’on utilise souvent, mais qui n’est médicalement pas très correcte. Les règles anniversaire ne sont pas de vraies règles.

Rappel sur les règles. 

Les règles, ou menstruations marquent le début d’un nouveau cycle menstruel. Pour résumer, les hormones actionnent des mécanismes dans nos corps pour enclencher une ovulation et préparer l’utérus à accueillir un œuf fécondé qui deviendra embryon puis foetus.


Comme son nom l’indique, le cycle menstruel se répète encore et encore de l’adolescence jusqu’à la ménopause. La durée moyenne (vraiment moyenne) d’un cycle est aux alentours de 28 jours. Certain•es•s ont des cycles plus longs et d’autres plus courts. Au cours du cycle, s’il y a eu la rencontre fortuite entre un ovule et un spermatozoïde, c’est la grossesse. Les hormones sont toujours là, sauf qu’elles entretiennent des rôles un peu différents dans le but d’assurer la croissance du bébé. 


Mais s’il n’y a pas eu de fécondation ? Tous les efforts réalisés par l’utérus pour tapisser ses parois d’un nid douillet sont annulés. Le taux d’hormones chute, et on évacue l’endomètre gonflé. Il est chargé entre autres de vaisseaux sanguins. Ce sont les règles.

Enceinte = Pas de règles

Pas enceinte = Règles au début d’un nouveau cycle menstruel

 

Mais alors, ce sont des règles ou pas ?

On se répète : N•O•N. 

Oui ça y ressemble, ce sont des pertes de sang, c’est à peu près au bon moment. Mais ce ne sont pas des règles. 

On les appelle plutôt des métrorragies dans le jargon. C’est le mot utilisé pour des saignements vaginaux qui ne sont pas des règles. Si vous êtes sujet•te•s au spotting, vous savez déjà ce que c’est.


Pour reconnaître les règles anniversaires : 

  • arrivée à la date théorique des règles et au cours du 1er trimestre de grossesse,
  • peu abondantes,
  • d’une durée courte,
  • souvent sans douleurs (mais ce n’est pas une généralité).

Les règles anniversaire peuvent résulter de plusieurs facteurs différents. Les variations hormonales en début de grossesse expliquent parfois ces saignements. Mais ce ne sont pas les seules raisons possibles. 

Comprendre les causes des règles anniversaire.

Les saignements pendant la grossesse peuvent être le signe de plusieurs choses. Ce ne sont pas forcément des phénomènes liés à des pathologies. On vous donne ici des pistes, mais seul le médecin est en mesure de procéder à un diagnostic.

La nidation

Si vous revenez un peu plus haut dans l’article, vous verrez qu’on parle déjà de la nidation. C’est en fait le moment où l’oeuf fécondé s’installe dans l’utérus. Les parois gonflées en petits vaisseaux sanguins de la muqueuse utérine forment un vrai tapis pour que se développe l’enfant. À la nidation justement, ça arrive qu’il y ait un micro saignement, ou des pertes marron. Si c’est marron, c’est parce que le sang a eu le temps de se coaguler avant de tomber dans la culotte. 


Un rapport sexuel 

Le col de l’utérus a lui aussi pris des couleurs pendant la grossesse. À la suite d’un rapport sexuel ou d’un toucher vaginal, il arrive que des vaisseaux sanguins laissent échapper un peu de sang. C’est pour ça que l’on peut avoir des petites pertes, rouges ou marron, après un rapport sexuel. 


Les hormones qui jouent des tours

Parfois les hormones tiennent à leurs habitudes. Sans vraiment de raison et sans que ça n’affecte le déroulement de la grossesse, certaines femmes ont des règles anniversaire les premiers mois.


Un petit hématome

C’est possible d’avoir un petit hématome qui se détache et provoque quelques saignements. Généralement cet hématome sans gravité se résorbe tout seul… ni vu ni connu ! Mais il arrive qu’on le remarque avec de légers saignements qu’il provoque. 

Comment ne pas confondre mes règles avec des règles anniversaire ?

Déjà, il faut être certain•e que l’on est enceinte. Notre article qui parle de la ressemblance entre le symptôme prémenstruel et la grossesse commence à vous aiguiller. Ensuite la seule façon d’être sûr•e, c’est de réaliser un test ! En pharmacie et dans certaines grandes surfaces, on peut acheter des tests de grossesse à faire soi-même. Le matin au réveil (quand l’urine est la plus concentrée), on fait pipi sur un bâtonnet qui s’imbibe. L’appareil dispose d’un capteur qui identifie la présence d’une hormone spécifique : la gonadotropine humaine ou HCG. C’est pour résumer l’hormone que l’on n’a que pendant une grossesse. Si le test est positif, on peut consulter médecin pour se faire prescrire une prise de sang qui confirmera le test. 

Déjà, si vous savez que vous n’êtes pas enceinte, c’est que vos saignements ne sont a priori pas vos règles. 

Il y a quand même un cas où l’on peut avoir des règles anniversaire régulières et même pendant que l’on attend un enfant : c’est le déni de grossesse. Il concerne environ 3 grossesses sur 1000 chaque année. Même si ça reste un phénomène (vraiment très) rare, il vaut mieux savoir que ça existe ! Pendant un déni de grossesse, on ne sait pas que l’on attend un enfant. Ça peut durer quelques mois ou toute la durée de la gestation jusqu’à l’accouchement. 

Pendant un déni de grossesse, le corps peut simuler des règles, et même tous les mois. Comme on l’a dit, c’est rare. Pas de panique si vos règles sont moins abondantes, ça peut très bien être autre chose (de bénin) aussi !

Mais les métrorragies, c’est grave ?

Les saignements en dehors des périodes de règles ne sont pas forcément graves. Ce ne sont pas toujours des symptômes d’une maladie. Ce qu’il faut savoir c’est que ce n’est pas censé être tout le temps non plus.

Lorsque ça arrive souvent, de façon plus ou moins abondante, et surtout si d’autres symptômes accompagnent les métrorragies (douleurs, fatigues, etc.), alors c’est vraiment mieux de le signaler à un médecin. Un saignement en dehors de la période des règles, ou spotting, c’est parfois juste un besoin d’ajustement en ce qui concerne la contraception hormonale. Une pilule à la dose qui ne convient pas provoque parfois des saignements. Mais le saignement peut aussi amener le professionnel de santé vers d’autres pistes. En dialoguant avec vous, il est en mesure de prescrire les bonnes analyses médicales pour détecter la cause réelle. 

Faut-il en parler à son médecin ?

OUI.

Quelle que soit la raison supposée, les saignements pendant une grossesse doivent être signalés. À son médecin généraliste, à son gynécologue, à la sage-femme. C’est très important d’avoir ce suivi. Attention, ça ne veut pas dire qu’il faut absolument paniquer lorsque l’on a des pertes pendant une grossesse ! Mais ça reste une info majeure. En cas de récidive, ça permet de chercher la cause exacte et surtout réagir en fonction. 

Il se passe beaucoup de choses quand on est enceinte. Cette période est également génératrice de stress. Alors même si un saignement n’est probablement pas grand-chose, un bon dialogue avec les professionnels de santé lève les doutes !

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO