Petit guide de la masturbation féminine

#ORGASMEPOURTOUTLEMONDE

Asseyez-vous, respirez un grand coup, et assurez-vous d’être bien confortables. Vous êtes prêtes ? Aujourd’hui, Gina ouvre le livre magique (oh) et bienfaiteur (wah) de la masturbation féminine. Comment ça, il était caché depuis tout ce temps ? Pourtant, la masturbation féminine c’est LA pratique sexuelle essentielle à l’épanouissement personnel, au bien-être sexuel, à l’acceptation de soi et de ses désirs (coucou la libido).

 

Once upon a time: le tabou de la masturbation féminine 

Comme trop souvent en ce qui concerne notre sexualité, l’Histoire commence par un classique “Il était une fois, un tabou.” Le plaisir féminin et son invisibilisation ? Encore un coup “bien” monté de ce fckn patriarcat, dont on vous épargne les détails pour aujourd’hui.

Le résultat par les faits : la masturbation féminine est passée de soin médical proposé aux ““hystériques »” (au XIXème siècle, si, si c’est vrai), à grande absente du plaisir féminin (au XXème siècle, coucou Freud !), pour finalement déboucher sur un XXIème siècle qui entreprend – au prix de certaines luttes – de rendre aux femmes leurs corps ET leur plaisir. #connaissancedesoi #coucouleclitoris

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, 26% des femmes en France ne se sont jamais masturbées contre 6% chez les hommes. Vous voyez l’écart ?

masturbation-féminine

 

Orgasme pour tout le monde

Vous l’aurez compris : on est sur du gros débat. Et dans ces conditions, quand on nous demande pourquoi c’est moins évident pour nous, les femmes, d’explorer la masturbation et l’orgasme en solo que pour les hommes, la réponse paraît tout de suite plus limpide.

Parce que nos imaginaires sexuels sont moins enclins à rêver à des femmes “libérées” sexuellement (on entend par là libres de leurs corps, désirs, et plaisirs), il est moins facile pour les femmes de se rêver comme telles. CQFD.

Bim, bam, boum : on passe de la légende au tabou, et du tabou aux complexes. Et parce que ces mythes et idées invisibilisantes pour le plaisir des femmes abreuvent nos imaginaires sociétaux, on se tape masse boulot pour réussir à sortir des carcans.

Bim, bam, boum : on passe de la légende au tabou, et du tabou aux complexes. Et parce que ces mythes et idées invisibilisantes pour le plaisir des femmes abreuvent nos imaginaires sociétaux, on se tape masse boulot pour réussir à sortir des carcans.

Petite liste de travaux à emporter à la maison :

  • Travailler à la déconstruction des idées préconçues que l’on aurait au sujet de la masturbation féminine et des pratiques sexuelles en général (hm, oui, c’est parfaitement légal),
  • Aller à la découverte de notre corps, de notre sexe et de son fonctionnement si on en a envie (oui, le clitoris c’est vraiment trop génial),
  • Accompagner ET être accompagné·e par notre partenaire sur la voie d’une sexualité axée sur la pratique du plaisir de chacun·e (hm, non, un rapport hétéro ne passe pas nécessairement par la pénétration).

La masturbation féminine, pour quoi faire?

La bonne nouvelle là-dedans : rien (ni personne) ne nous oblige à nous masturber. Mais beaucoup de femmes se masturbent (entre 60 à 80% d’entre elles se masturbent au cours de leur vie selon cette étude). L’idée c’est de le faire pour le plaisir, pour le sex, pour la beauté du geste (vous l’avez ?).

En plus de ça, on peut vraiment s’y mettre n’importe quand : en clair, ça n’est pas parce que c’est la première fois que vous pratiquez la masturbation que ça va vous poser problème. C’est juste vous, et vous-même explorant votre plaisir – ce qui EN PLUS améliorera votre sexualité et les pratiques sexuelles avec votre partenaire.

Car la masturbation fait partie intégrante de notre sexualité. Qu’on soit célibataire, polyamoureux·se ou en couple depuis 2 jours ou 5 ans, même “combat” : celui de se connaître et de s’appréhender pour mieux apprécier ses moments de jouissance – en solo ou à plusieurs.

Quant à la question du se masturber pourquoi faire, autant vous répondre par la pratique. Quand vous expérimentez un orgasme féminin chez la femme, vous libérez en vrac : dopamine, endorphines, sérotonine, ocytocine = très trop bon pour la santé (mentale). La masturbation est donc une excellente pratique pour se libérer du stress, de sa tension sexuelle (duh), et permet du même coup de se sentir mieux – plus en phase – avec son corps et sa santé.

Bonus pour les règles douloureuses : l’orgasme féminin soulage les crampes menstruelles. (et les huiles essentielles).

Bonus pour les insomniaques : un orgasme, et au lit (on s’endort beaucoup mieux).

 

Mais du coup, comment se masturber?

La masturbation chez la femme permet de mieux connaître son corps, ses envies et de pouvoir le communiquer à le ou les partenaires. Et c’est votre vie sexuelle qui vous dira merci !

Si la masturbation est l’affaire de chacun, pour se faire plaisir, plusieurs techniques de masturbation existent. Besoin d’idées ? On vous fait découvrir les pratiques orgasmiques de masturbation féminine conçues et illustrées avec talent par Jüne Plà, autrice du livre "Jouissance Club, une cartographie du plaisir" (à lire absolument) et créatrice du compte Instagram @jouissance.club (à suivre absolument).

 

Les 6 pratiques de masturbation

 PRATIQUE #1 : la tige

La tige, c’est la zone qui se trouve juste au dessus du gland du clitoris. Lorsque l’on passe le doigt dessus on peut sentir comme une petite paille sous la peau, essayez de la stimuler.

masturbation-feminine

 

PRATIQUE #2 : stimulation de la vulve

Positionnez vos doigts sur vos lèvres extérieures et écartez les légèrement pour faire séparer vos lèvres intérieures et faire apparaître l’orifice de votre vagin. Maintenant massez en faisant de petits cercles. Ce mouvement, c’est la vie.

masturbation-feminine

 

PRATIQUE #3 : Le tissu

Caressez le gland du clitoris à travers une fine couche de peau ou de tissu. La masturbation n’aura plus de secret pour vous !

PRATIQUE #4: La stimulation interne 👉

Le gland du clitoris (la partie que vous voyez sur la vulve), n’est que la partie immergée de l'iceberg. Celui-ci mesure entre 8 et 12 cm et se déploie à la fois vers l’intérieur du bassin et vers le bas de part et d’autre de la vulve. C’est la stimulation indirecte de ses bulbes qui procure en grande partie le plaisir avec pénétration. 🍑

Certaines personnes (vous faites peut-être partie de la team) ne peuvent pas atteindre l’orgasme via la stimulation interne. Tout simplement parce que le gland du clitoris n’est pas situé au même endroit chez toutes les personnes (il suffit de regarder !). Son positionnement favorise ou non l’orgasme lors d’un rapport avec pénétration (6). 🔍

PRATIQUE #5 : La pratique du "Viens par-là"

Stimulez le Cervix (entrée de l’urérus - fond du vagin). C’est aussi une zone de plaisir que vous pouvez masturber en faisant rentrer vos quatre doigts et mimer un mouvement de "viens par-là". Imaginez que vos doigts sont une sorte de clef et que vous devez ouvrir une porte que avec le poignet. La zone basse du vagin va être stimulée.

masturbation-feminine

 

PRATIQUE #6 : Le Squirt, le dernier non-dit

Quand on se fait du bien - ou qu’on nous en fait, on ressent du plaisir (jusqu’ici ok) mais on peut aussi sentir un squirt (une émission fontaine si vous préférez) et ça c’est encore plus cool ! 💦 Le squirt, est un liquide blanc aqueux ou parfois visqueux libéré pendant l’orgasme par les glandes de Skene et l'urine (eh oui), mais no panic, le sperme en contient aussi. Ces glandes sont sur votre vulve - très près de l'ouverture de l'urètre, juste en dessous du gland du clitoris.

Certaines personnes ont un mini squirt, d’autres personnes ont un petit volume, d’autres encore dégoulinent (il faut le dire), tandis que d’autres enfin fonctionnent comme si existait un bouton marche-arrêt : prenez l’image d’un robinet où vous vous amusez à couper l’eau. Ça varie donc d’une cuillère à café à une tasse pleine. Et c’est NORMAL ! ☕️

On sait pas vous - mais pour nous avant de lire tout ça, on pensait que le squirt c'était que pour les "femmes fontaines" dans les porno (WTF ce nom ?!). Et pour apprendre à squirter (si ce n’est pas déjà fait) on vous donne la technique qui fonctionnera à coup sûr… Prêtes ?

Avant tout, on fait pipi, pour se sentir plus à l’aise et ne penser qu’à nous faire du bien ! On se munit de notre sex-toy préféré (ou on explique tout ça à notre partenaire), on commence la pénétration à l’intérieur de notre vagin et on applique une pression tout en le déplaçant d’avant en arrière en stimulant notre clitoris avec notre autre main (c’est technique, oui). On continue ce mouvement, et - surtout - on ne pense qu’au moment présent (ne pensez pas à ce que vous mangerez ce soir ça ne fait que détourner votre attention). On respire et on souffle avec une sensation de vide - comme si nous allions faire pipi mais on ne le fait pas - vous vous souvenez pourquoi on vous a dit d’aller aux toilettes avant ? On se familiarise avec ce mouvement de libération, et on ne serre pas notre vagin. Et quand nous sommes sur le point de jouir on maintient cette pression ! (cette super - mega sensation n'est pas toujours liée à un orgasme - on peut le voir comme un moment juste agréable).

Vous l’avez compris, le meilleur moyen de se faire plaisir, c’est avant tout en se connaissant. Ça peut passer par la masturbation (oh oui !), mais encore une fois, rien n’est obligatoire dans le sexe, si vous ne vous sentez pas à l’aise : aucun parcours obligé.

Votre partenaire ne peut pas apprendre tout seul comment marche votre corps. Et il ne peut pas deviner ce que vous aimez ou non au niveau du sexe. Avec une bonne exploration de votre corps par le toucher, une grande écoute de ses sensations et beaucoup de communication, fini le gap entre la sexualité des femmes et des hommes.

Et pour vous inspirer plus concrètement, le mieux, c’est encore de bien vous entourer. En abreuvant votre filmothèque de porno féministe (comme les films de la géniale Erika Lust), ou vos oreilles de ces fameuses jerk-off instructions à découvrir sur le podcast VOXXX (<3). Et si vous préférez le contact du papier, on vous recommande très chaleureusement Le Petit guide de la masturbation féminine, de Julia Pietri (#THEbibledechevet).

Orgasme pour tout le monde, on vous dit.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO