Comment mettre un tampon quand on est vierge ?

Le tampon. Cet objet à la fois béni et si mystérieux. On se demande bien pourquoi ?! 🔍 Une si petite chose qui absorbe vos flux pendant vos règles (c’est bien réel). Il est pourtant au centre de nombreuses interrogations notamment lorsque c’est la première fois qu’on en utilise, notamment lorsqu’on est vierge (et même après d’ailleurs). En même temps, on vous comprend, il existe tellement de mythes autour de ce petit objet. Alors, asseyez-vous confortablement, on vous explique tout !

 

Mettre un tampon quand on est vierge : qu’est-ce que ça fait ?

Une légende urbaine explique que mettre un tampon fait perdre sa virginité - c’est bien un ÉNORME mythe - on y croit pas (du tout). C’est bien entendu… FAUX ! La seule chose qui vous fait perdre votre virginité, c’est d’avoir une pénétration lors d’un rapport sexuel. Sinon, n’ayez pas peur, vous restez vierge, point. Nos investigations ont duré des heures (non), des jours (non plus), des mois (toujours pas), et nous sommes ca-té-go-ri-que. Mettre un tampon ne fait pas perdre sa virginité.

L’origine de ce mythe vient du fait que, lorsque vous mettez un tampon, il est possible d’élargir votre hymen. C’est parfois pour ça que vous pouvez ressentir une petite gêne quand on en met la première fois.

L’hymen, c’est quoi ?

C’est une membrane fine qui est située à grosso modo 1 cm de l’entrée de votre vagin. Elle ne bloque pas l’entrée du vagin pour permettre à votre sang de s’écouler quand vous avez vos règles. Encore une fois, il n’y a pas de standard, l’hymen peut prendre des milliers de formes.

Cet anneau vitreux circulaire revêt plusieurs formes. Sa présence persiste parfois jusqu’à la puberté. Lors du premier rapport sexuel, chez l’immense majorité des femmes, l’hymen s’étire comme le reste du vagin et ne saigne pas lors d’une première pénétration. Chez d’autres, il se déchire et provoque un petit saignement (bye-bye les mythes). 👋 Encore une fausse idée reçue de dire qu’on saigne forcément (et qui pourrit encore la vie de millions de femmes dans le monde).

Donc, si votre hymen est déchiré ça ne veut en aucun cas dire que vous avez perdu votre virginité. Pourquoi ? Parce que pour ne plus être vierge, il faut qu’il y ait pénétration. C’est tout. On le répète.

D’ailleurs, beaucoup de jeunes femmes peuvent déchirer, sans s’en rendre compte, leur hymen en pratiquant certains sports (équitation, gym, etc.),et pourtant elles sont toujours vierges ! Au contraire, certaines femmes vont avoir un hymen souple et le premier rapport sexuel ne le déchire pas… Vous comprenez donc pourquoi il ne faut pas confondre hymen et virginité !

Quel type de tampon utiliser quand on est vierge ?

Il n’y a pas de tampon spécial quand on est vierge. Mais il en existe de différentes tailles qui conviennent selon vos flux. Alors, pour les premières fois pourquoi ne pas se tourner vers des formats plus petits ? C’est plus facile pour s’exercer.

Autre conseil : choisir des tampons bio. Les tampons Gina par exemple sont tous certifiés Gots par Ecocert (en gros, ce sont des tampons vraiment éco-responsables et qui respectent ta flore vaginale, pas mal non ?). Et on en est très fières !

Revenons à nos tailles de tampons… Il y en a des « Regular » (normal en français), des « Super » ou des « Super Plus ». Tout va dépendre de leur capacité d’absorption. Beaucoup de marques proposent aussi des tampons « Minis » qui permettent, entre autres, aux débutantes de s’habituer au maniement de cet objet fabuleux. D’autres le gardent aussi plus tard, c’est (vraiment) comme on veut ! On met aussi une serviette hygiénique ou un protège-slip au cas où il y est une fuite et le tour est joué. Et, une fois qu’on les met d’une main de maître, on peut passer sans problème à des tampons plus absorbants si le besoin s’en fait sentir.

Taille à part, parlons de la différence entre tampons avec et sans applicateur. Les applicateurs permettent aux moins habituées d’apprendre à manier le tampon comme des chefs ! L’applicateur, c’est ce petit tube en plastique qui entoure votre tampon. Chez Gina, il est en carton biodégradable pour respecter la planète (<3). Il peut être dépliable, alors on vérifie avant de s’en servir. Les sans applicateurs quant à eux, et bien, ce sont les mêmes, mais sans ce tube… Mais quel que soit le niveau d’habileté, il n’est pas rare qu’une femme préfère quand même le tampon avec applicateur. Chacune ses petites habitudes !

N’oubliez pas, vous n’êtes pas seule alors si vous avez une question demandez conseils à votre pote, votre mère, tante, cousine voire votre docteur !

Comment mettre un tampon pour la première fois ?

C’est bien beau de savoir quel type de tampon choisir, mais comment on les met au juste ? Il est temps de suivre notre super tuto !

comment-mettre-tampon

Étape 1 - Lavez-vous les mains au moins 30 secondes et séchez-les avec une serviette propre (un bon lavage de main c’est précis !).

Étape 2 - Trouver une position confortable. La règle d’or pour mettre bien un tampon c’est de se mettre à l’aise, de déstresser. Alors, assise, debout, un pied sur le bord des toilettes : peu importe votre position le tout est que vous vous sentiez bien (très bien).

Étape 3 - Localiser votre vagin. Il se trouve entre l’urètre (d’où sort l’urine) et l’anus. On vous a perdu ? Regardez-vous dans un miroir afin de bien voir où ça se trouve. N’hésitez pas non plus à regarder la notice d’utilisation présente dans votre boîte de tampon, il y a sûrement un schéma qui vous aidera à vous repérer.

Étape 4 - Déballer le tampon (comme si c’était le plus beau cadeau que vous ayez jamais eu). Attention, si on fait tomber son tampon, on le jette et on en prend un autre. On n’est jamais trop prudente !

Pour celles qui ont opté pour le tampon avec applicateur (on vous comprend), on vérifie s’il se déplie ou non. Si c’est le cas, on le déplie !

Étape 5 - Avec applicateur, on l’insère dans le vagin en faisant bien attention que la ficelle soit à l’extérieur. Vous avez un peu de mal à l’insérer ? On souffle un bon coup, ça arrive même aux meilleures. Essayez de changer de position, et sinon dites vous que ça ira mieux la prochaine fois, il suffit de s’entraîner un peu.

mettre-tampon-avec-applicateur

Étape 6 - Maintenant que l’applicateur est inséré dans le vagin, vous pouvez pousser la partie vide de l’applicateur. Le tampon sera lui-même poussé et hop il se déposera tout simplement au fond du vagin.

Étape 7 - Vous pouvez désormais retirer l’applicateur et le jeter à la poubelle (attention, on ne jette surtout pas ses protections hygiéniques dans les toilettes, on pense à la planète !).

Pour mettre un tampon sans applicateur, le principe est le même sauf que vous le placez vous-même dans votre vagin, à l’aide de votre doigt. Écartez vos lèvres vaginales et placez le tampon à l’ouverture de votre vagin. Poussez votre tampon avec votre indexe, d’en biais, pour qu’il se place bien à l’intérieur de votre vagin. Faites attention à ce que la ficelle soit bien placée.

mettre-tampon-sans-applicateur

Étape 8 - Tout est en place, vous avez réussi ce tuto (bravo !). Maintenant, on va se laver les mains !

Le syndrome de choc toxique, c’est quoi ?

Le syndrome de choc toxique (ou SCT) c’est une maladie rare, mais qui peut être grave donc c’est important d’en parler - on ne commence pas à paniquer -. Dans la majorité des cas, le SCT est causé par une bactérie : le staphylocoque doré. On la retrouve dans notre corps et la cohabitation se passe généralement très bien, elle est dangereuse dans (très) peu de cas. Mais, quand le sang stagne trop longtemps dans le vagin, ça favorise le développement de cette bactérie. C’est pour ça qu’il est conseillé de changer régulièrement vos tampons, cups et autres protections internes (entre 3 et 6 heures max). Et pour dormir, on choisit plutôt une serviette hygiénique, #valeursûre.

Il y a des cas grave quand cette minuscule bactérie va se multiplier, car ça va engendrer une infection et des toxines. Et quand les toxines pénètrent dans la circulation sanguine, elles s’attaquent à différents organes. Alors soyez à l’écoute de votre corps, et quand certains symptômes apparaissent, il faut être (très) réactive et prendre rendez-vous chez un docteur.

Voici quelques symptômes à surveiller quand vous avez vos règles (on ne devient pas parano non plus hein !) :

  • Fièvre
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Sensation de malaise et maux de tête

Même si ça ne peut être que bénin, il est toujours bon de prendre rendez-vous chez votre médecin. Allez chez votre médecin, et parlez-lui de SCT, si vous avez ces symptômes. Ce n’est peut-être pas ça, mais il vaut mieux prévenir que guérir !

4 commentaires

Amoxil[/url] Amoxicillin 500mg Capsules oza.wnje.heygina.fr.dsf.gf http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
uvojugeuv 22 septembre 2020
500mg[/url] Amoxicillin 500mg uok.qovw.heygina.fr.cvo.ci http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
unuqazezi 22 septembre 2020

Enfaite, j’ai essayée déjà plusieurs fois, mais à chaque cela me fait mal alors comme je pense qu’il est mal placé je l’enlève, mais cela me fais aussi mal…😭😭😭😭
Comment puis-je faire ?

Chloé 😅 22 septembre 2020

Bonjour je pense qu’il est préférable d’utiliser des serviettes hygiénique plutôt que des tampons même si les deux contiennent des dioxines ou produits chimiques surtout pour les jeunes filles. Cordialement

Sam 16 septembre 2020

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO