Comment mettre un tampon pour la première fois ?

La première rencontre avec un tampon, ce n’est pas toujours le coup de foudre. On se regarde, on s’observe, et on se demande si tout va bien se passer ? Mais comme pour beaucoup de sujets, il suffit de se détendre, de se faire confiance… et tout se déroule comme prévu ! Mais on comprend que le tampon peut intimider à première vue. Alors pour l’apprivoiser, avec ou sans applicateur, pour le mettre ou pour le retirer… suivez le guide !

Disclaimer : Nous parlons ici des tampons classiques que l'on trouve couramment dans le commerce, ceux que vous allez rencontrer le plus facilement dans les rayons et pour un achat en ligne. Cet article ne mentionne pas les tampons de types éponges menstruelles même si ce sont aussi des protections périodiques internes.

mettre-tampon-première-fois

Mettre un tampon pour la première fois : c'est comme une lettre à la poste !

Si mettre un tampon vous stresse, sachez d'abord que vous n'avez aucune obligation à en utiliser ! Alors même si, finalement, vous décidez que cela ne vous convient pas... tant pis ! Selon une enquête sur les protections hygiéniques demandée par l'ANSES (Opinion Way, 2017), 21 % des femmes interrogées utilisent uniquement des serviettes. Parallèlement, les femmes de plus de 25 ans déclarent utiliser majoritairement des tampons. Dans tous les cas, vous n’êtes pas seule !

Les clichés sur les tampons (aux oubliettes !)

Mettre un tampon est douloureux

Bien posé, un tampon devrait être totalement indolore ! Si vous avez la moindre sensation désagréable, c'est très souvent qu'il est mal mis (no panic !). Si vous avez vraiment une sensation de gêne qui ne serait pas liée à son positionnement (irritation...), peut-être que la composition ne convient pas et qu'il faut changer de marque pour se diriger vers des tampons bio - plus clean - . Autre option : cela n'est tout simplement pas pour vous ! Pour le reste, un check-up chez votre médecin ou votre gynécologue est toujours bon à prendre.

Mettre un tampon fait perdre sa virginité

Déjà, c'est une idée vraiment saugrenue. Tant que vous n'avez pas eu de rapport sexuel, vous êtes vierge, et c'est tout ! Quel que soit l'impact que peut avoir le tampon sur votre hymen.

Mettre un tampon pour ses premières règles ou ses premiers cycles est déconseillé

À titre pratique, il est fréquent qu'on se sente plus à l'aise avec une serviette qu'un tampon lorsque l'on est plus jeune (et même moins jeune !). C’est aussi le cas pour beaucoup de femmes, bien après l'adolescence. Il n'y a cependant au-cu-ne mise en garde contre les tampons pour ses premières règles. On le répète : AU-CU-NE.

Les tampons pour ado, ou "pour 12 ans" n'existent pas

Un tampon est un tampon (logique), et il n'y a pas de tampon spécial pour jeune fille ou de limite d'âge minimale pour en utiliser. Selon son flux, vous pouvez aller vers la taille de tampon qui vous va le mieux. Et si vous commenciez par les plus petits, pour prendre la main ? C’est parfois plus rassurant !

La seule situation où l'on peut envisager cette idée, ce serait pour la coupe menstruelle où un modèle est effectivement conseillé aux femmes ayant déjà eu un enfant.

Le tampon peut soulever beaucoup d'interrogations. Mais nous vous rassurons, un tampon peut être utilisé par toutes les femmes réglées, quel que soit son âge. Il ne fait pas perdre sa virginité non plus. C'est du pipeau !

Se préparer pour mettre le tampon, tout est dans la détente !

Il faut un peu de doigté, mais on prend très vite le pli. On le répète, c’est vraiment step by step ! Respirez un bon coup, et tout va bien se passer. Vous êtes loin d'être la première personne à être passée par là ! Il est d'autant plus important de se détendre, pour bien décontracter les muscles. Se relaxer, c'est la clef pour mettre un tampon facilement, et qui prévient les fuites sans jamais vous gêner !

Alors on prend son temps, on se concentre un peu, et rapidement, poser ou changer de tampon ne sera qu'une formalité.

Demander de l'aide

Pas de honte ! En cas de doute ou de difficulté, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide à quelqu'un dans son entourage de confiance. Ta cousine, ta sœur, ta pote, ou ton médecin...il n'y a pas de tabou ! Avec les amies, la famille, pouvoir s'échanger les expériences et les conseils est une carte dont il serait dommage de se passer. On dit “non” aux tabous ! (on en viendra tous à bout) !

Surtout, si pendant une tentative vous trouvez que c'est trop difficile cette fois, reprenez une serviette. La prochaine fois sera sûrement la bonne. "Step by step", on a dit !

Comment choisir ses tampons ?

Les rayons ont de quoi nous faire douter. Entre promesses marketing et options (presque) high-tech, il faudrait parfois un plan pour se repérer... STOP ! Vous avez déjà réussi à comprendre les compos ?! On veut un guide simple pour choisir son tampon. Le reste, on s'en tamponne !

Les différents types de tampons

Avec ou sans applicateur ? Avant d'avoir ses règles ou de s'intéresser au cycle féminin, cette question peut paraître (vraiment) étrange. Sur ce sujet, chacune sa préférence, c'est une question de prise en main ! On s’explique.

Les tampons avec applicateur

Souvent conseillé pour les débutantes du maniement du tampon, l'applicateur prend la forme d'un tube qui l'entoure. C'est donc un petit outil stérile qui facilite notre quotidien ! Selon la marque, l'applicateur est déjà déplié ou non. Si ce n'est pas le cas, on n'oublie pas de l'ouvrir avant de l'utiliser !

Mais même quand on a une technique au top, on peut préférer les tampons avec applicateur. Tant que vous êtes à l’aise !

Les tampons sans applicateur

Ce sont les mêmes... mais sans l'applicateur ! Oui, vous auriez pu le deviner. On sait.

Ils prennent un peu moins de place que leurs acolytes. Mais en dehors de ça, il n'y a aucune différence. Les deux fonctionnent de la même manière.

Quelle taille de tampon choisir ?

Vous trouverez la mention "Regular" ("normal" in english) ou "Super" sur les emballages des tampons. Elles correspondent à la capacité d'absorption. Un tampon peut contenir une certaine quantité de perte menstruelle, alors on le choisit selon son flux ! Au début des règles, il vaut mieux utiliser un tampon plus petit "léger" et éventuellement passer ensuite à la taille au-dessus. Le secret est dans l'ajustement.

Le flux menstruel a tendance à être plus faible à partir du deuxième ou troisième jour, à ce moment, il vaut souvent mieux avoir un plus petit tampon ! Et si vous craignez vraiment les fuites, un protège-slip ou une serviette peut venir en renfort. Ça sauve la mise (on ne va pas se mentir !).

Comment mettre son tampon avec applicateur ?

Pas de panique !

L'applicateur est pensé spécialement pour vous donner un coup de main ! Il facilite l'introduction et le placement du tampon pour un positionnement optimal (oh yess). Un tampon bien posé, c'est un tampon que l'on ne sent pas, qui ne contraint aucun mouvement, avant d'absorber vos règles.

Maintenant, expliquons comment mettre un tampon avec applicateur étape par étape. Un tuto dans les règles de l'art !

comment-mettre-tampon
  1. Lavez-vous les mains (très important). Il faut que vos mains soient plus propres que les plus propres des mains. Si jamais le tampon tombe malencontreusement au sol, on le jette immédiatement !
  2. Mettez-vous dans une position confortable. Certaines le font assises, d'autres debout, ou avec un pied surélevé, dans les toilettes ou ailleurs. On vous dira seulement d'éviter de le faire au-dessus d'une moquette ou d'un tapis (ça coule de source).
  3. Localisez le vagin, qui se trouve entre l'urètre (d'où on urine) et l'anus. Surtout si c'est votre première fois, prenez votre temps ! On n’hésite pas à se placer devant un miroir pour faire mieux connaissance !
  4. Enlevez le tampon de son emballage. Si l'applicateur est replié sur soi, on le déplie !
  5. Introduisez l'applicateur avec le tampon dans le vagin, en veillant à ce que la ficelle soit du côté extérieur. Vous avez du mal à l'insérer ? C'est sans doute que vous n'avez pas encore trouvé la bonne inclinaison. On reste inventive, et on essaie une nouvelle position pour la prochaine fois !
  6. Poussez la partie vide de l'applicateur, qui va elle-même pousser le tampon. Celui-ci se pose naturellement au fond du vagin. Il suffit enfin de retirer l'applicateur, de le jeter, et le tour est joué ! Sans rien faire, la ficelle est bien placée.
  7. Lavez-vous les mains !
mettre-tampon-avec-applicateur

Et sans applicateur, ça se passe comment ?

Sans applicateur, le tampon se met simplement avec les doigts. Il faut bien connaître son corps, c'est pour cela que cette technique est souvent plutôt conseillée aux femmes qui savent déjà bien mettre un tampon sans applicateur. Mais ce n'est pas une vérité absolue. Chacune sa petite méthode et ses préférences !

Surtout, le tampon doit bien être positionné au fond du vagin, et non pas à l'entrée. De toute façon si c’est mal positionné, vous le sentirez !

mettre-tampon-sans-applicateur

Comment bien retirer son tampon avec applicateur ?

Déjà, normalement vous n'avez plus d'applicateur. Vous l'avez bien retiré, et bien jeté. Ces conseils sont donc aussi valables pour les tampons sans applicateur.

  1. Avant toute action, on veille à bien se laver les mains. Cela peut paraître ennuyeux de se le faire répéter, mais c'est vraiment important (oui, vraiment).
  2. Pour retirer un tampon, tirez doucement la ficelle qui y est accrochée. Si vous ne la retrouvez pas, elle est sûrement cachée entre les lèvres !
  3. Enrouler le tampon autour d'un papier toilette, ou dans l'emballage du nouveau en cas de changement, avant de le jeter dans une poubelle. Evitez de le jeter dans les toilettes !
  4. On se lave les mains !

N'oubliez pas d'enlever votre tampon déjà présent avant d'en insérer un nouveau. C'est bête dit comme ça, mais chacune peut être étourdie de temps en temps ! Heureusement, vous devriez vite vous en rendre compte.

Quelles précautions prendre avec des tampons ?

Le tampon est un produit d'hygiène. Emballé, vous le trouvez stérile avant son utilisation. S'il tombe ou que l'emballage est souillé, il vaut mieux le jeter !

Comme toutes les protections périodiques, le tampon peut provoquer chez certaines femmes des irritations, allergies, en fonction des composants utilisés pour sa fabrication. Il y a l'irritation mécanique, simplement provoquée par les frottements, et les risques chimiques (perturbateurs endocriniens). Ceux-là, on ne veut pas en entendre parler !
Pour s'en prémunir, on préfère les tampons bio. Ils sont faits de matières organiques et naturelles. Surtout, les certifications comme Gots par Ecocert (Global Organic Textile Standard, Ecocert est l’organisme français qui délivre la certification) garantissent une traçabilité de la fabrication pour le respect de la flore vaginale, notre santé en général, et aussi de l'environnement. Chez Gina, les tampons bio avec applicateur et les tampons bio sans applicateur, sont tous certifiés Gots par Ecocert. (Et on en est très fières <3).

Pour les règles, il est préconisé d'alterner entre tampons et serviettes. En fonction du flux d'écoulement de sang, le tampon peut vite être remplacé par une serviette ou un protège-slip. C'est surtout vrai en période de spotting (pertes très faibles).

Enfin, on n’oublie pas de bien suivre les conseils indiqués sur la notice ! Changez le tampon dans les délais indiqués (entre 3 et 6 heures). On évite donc aussi de dormir avec son tampon, et on privilégie une serviette de nuit. C’est la meilleure façon de prévenir les risques de SCT (Syndrome du Choc Toxique). Ils sont très (très) rares, mais mieux vaut prévenir que guérir !

2 commentaires

Online[/url] Amoxicillin Without Prescription dob.aplu.heygina.fr.ghl.rh http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
ufawonuj 23 septembre 2020
500 Mg Dosage[/url] Amoxicillin Online pwp.abnq.heygina.fr.kzk.dv http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
uicafonabi 23 septembre 2020

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO