Comment mettre un tampon sans applicateur ?

Le tampon, c’est cet objet si mystérieux qui absorbe vos flux durant vos règles (magie). Il en existe avec ou sans applicateur, c’est vous qui choisissez ! Il vous permet d’aller à l’eau, même pendant cette période du cycle (et ça c’est super cool). Ces protections sont au centre de (beaucoup) de mythes et d’interrogations. Comment mettre un tampon sans applicateur ? Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique et comment le détecter ? À la recherche d’infos ? Pas de panique, on vous explique TOUT !

Stop aux clichés sur le tampon

À peu près tout ce qui touche aux règles est victime de rumeurs et de clichés #bouuuuh. Et notre bien-aimé tampon n’y échappe pas ! On a donc décidé de lever le voile sur quelques mythes autour du tampon, il est temps de rétablir la vérité 🕵️‍♀️ au sujet du tampon sans applicateur.

  • Non, on ne peut pas perdre sa virginité en mettant un tampon. Il faut avoir une relation sexuelle avec pénétration pour ça !
  • Oui, on peut tout à fait se baigner quand on a ses règles. Et ça, sans être suivi par un requin ! Mettez un tampon, et vous voilà prête à sauter dans le grand bain !
  • Non, un tampon ne peut pas remonter dans votre intestin. C’est biologiquement IM-PO-SSI-BLE (sinon, vous avez toutes vos chances pour rentrer dans le livre Guinness des records).
  • Non, si la ficelle de votre tampon se casse (ce qui est ultra rare), votre tampon ne restera pas à tout jamais dans votre vagin. À vrai dire, vous pouvez facilement le récupérer avec vos doigts.

Comment mettre un tampon sans applicateur ?

On vous a concocté le tuto ultime pour vous aider à mettre vos tampons sans applicateurs. Faites le plein de conseils pour apprendre à mettre pour la première fois (ou non) ce produit hygiénique en coton.

comment-mettre-tampon

Lavez-vous les mains, il faut qu’elles brillent !

Trouvez une position confortable. Pieds sur les toilettes, assise : c’est à vous de choisir la position dans laquelle vous êtes le plus à l’aise !

Respirez et décontractez-vous. En étant détendue, les muscles de votre périnée le sont aussi. Pour que votre tampon passe comme une lettre à la poste !

Déballez votre tampon (c’est mieux avant de le mettre). Attention, si vous le faites tomber, il faudra le changer, hein ! Question d’hygiène !

Dépliez la corde du tampon : le voilà prêt !

Il faut insérer le tampon à l’entrée de votre vagin et le pousser avec un doigt jusqu’à ce qu’il soit bien enfoncé. La corde doit dépasser de votre vagin. Astuce : on la range dans la culotte pour ne pas qu’elle dépasse et qu’elle vous gêne.

Jetez l’emballage plastique dans une poubelle (c’est propre et écolo).

Lavez-vous bien les mains (l’hygiène avant tout !).

comment-mettre-tampon-sans-applicateur

Quand vous mettez votre tampon, ça ne doit pas vous faire mal. Sinon, ça veut sûrement dire que vous n’êtes pas assez décontractée ou pas dans la bonne position. Et s’il vous gêne après, c’est que votre tampon est mal mis. Rien d’inquiétant, vous pouvez le retirer et réessayer ! Le tampon, c’est pratique. Si vous avez l’impression de chercher un peu au début pour le mettre à la bonne place, c’est T-O-T-A-L-E-M-E-N-T normal.

Et puis, c’est peut-être pas pour vous le tampon sans applicateur ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas d’âge pour utiliser un tampon mais il faut juste trouver le bon allié. L’applicateur prend un peu plus de place dans le sac, mais il peut aussi devenir votre meilleur pote pour insérer le tampon. Pour tout savoir sur comment mettre un tampon avec applicateur, on vous a aussi concocté un article sur le sujet !

Retirer votre tampon : c’est tout aussi simple !

Vous avez aimé notre tuto pour vous guider step by step à mettre votre tampon sans applicateur ? Ça tombe bien, voici notre guide pour le retirer ! En plus, ça marche aussi pour les tampons que vous avez mis à l’aide d’un applicateur 😎.

Lavez-vous les mains (oui encore). D’ailleurs, il faudrait penser à acheter un savon hydratant, sinon à force de vous laver les mains, elles vont finir par être abîmées.

Soufflez et détendez-vous #zen.

Repérez les lieux, surtout la poubelle !

Trouvez une position confortable pour retirer votre tampon.

Tirez sur la ficelle qui dépasse de votre vagin (pas trop fort non plus hein)

Mettez votre tampon dans quelques feuilles de papiers toilettes par exemple.

Jetez votre tampon dans la poubelle, pas dans les toilettes : c’est pas écolo DU TOUT et ça peut les boucher.

Lavez-vous les mains (vous vous en doutiez non ?)

Facile, hein ? Vous voilà prête à mettre et enlever votre tampon sans applicateur en toute sérénité. Si vous n’y arrivez pas du premier coup, pas de panique vous pouvez réessayer plus tard ! Même si vous êtes expérimentée et adepte du tampon, on conseille d’avoir sur soi une serviette hygiénique et/ou un protège-slip. Mieux vaut prévenir, car à se la couler douce, on peut avoir quelques accidents qui entachent la journée !

Le syndrome du choc toxique, c’est quoi ?

Avec l’utilisation des tampons, on entend souvent parler du syndrome du choc toxique (SCT). Mais, qu’est-ce que c’est exactement ? Le SCT, c’est une maladie (vraiment) rare, qui touche donc peu de femmes, mais qui peut être grave. C’est pour ça qu’il est important d’en parler. Bien souvent, c’est causé par une bactérie prénommée « staphylocoque doré ».

En fait, on la retrouve souvent dans notre corps et la cohabitation se fait en général sans raffut. Mais des fois, cette bactérie s’avère être dangereuse. Comme une coloc’ qui décide soudainement d’amener toutes ses copines et de pourrir l’appartement.

Il y a en effet des risques quand le sang stagne (trop) dans le vagin. Dans ce cas, la bactérie dispose de l’environnement parfait pour se multiplier et prospérer. Vous vous en doutez, une vraie colonie de staphylocoques, c’est pas cool (du tout). Ça devient grave quand les bactéries se multiplient beaucoup. Il y a alors des toxines qui provoquent des infections et qui s’attaquent à différents organes #pascool. C’est pour ça qu’il faut bien faire (bien) attention à ce qui est marqué sur votre boîte de tampon et qu’il faut le changer régulièrement. Pour le choix des tampons, bios c’est mieux, ils respectent encore plus votre flore vaginale (et la planète !). C’est d’ailleurs pareil pour les cups et les autres protections internes. Alors on ne garde pas son tampon (avec ou sans applicateur) entre 3 h et 6 h, et la nuit, on privilégie les serviettes hygiéniques.

Si vous sentez pendant vos règles que quelque chose ne va pas, on n’hésite pas à aller voir un médecin. Le syndrome du choc toxique doit être décelé au plus vite pour être soigné rapidement et éviter les complications. La réactivité, c’est la clé ! Mais comment savoir s’il y a vraiment quelque chose qui cloche ? On évite d’être parano, mais on fait attention quand on présente ces symptômes quand on a ses menstruations :

  • Fièvre
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Sensation de malaise et maux de tête

Ces symptômes peuvent être bénins mais, on prend rendez-vous chez son docteur pour ne pas prendre de risque (et non, on ne va pas voir sur les forums !). Le SCT est vraiment très rare. En 2017, 27 femmes ont été touchées en France, pour 34 millions de Françaises. Ses dégâts sur la santé se font rapidement, alors restons toutes vigilantes en changeant nos tampons régulièrement !

Quel type de tampon choisir ?

Pas toujours facile de se repérer parmi les produits dispo en magasin et en ligne ! Il faut choisir ses tampons en fonction de son flux menstruel. Vous en trouverez pour tous les flux. En gros, il y a les « Regular », les « Super » et les « Super Plus ». Ce qui change, c’est leur capacité d’absorption. On les repère à leurs tailles. Plus ils sont petits, plus la capacité d’absorption est faible (la quantité de sang qu’ils peuvent contenir). Alors, si vous avez des saignements abondants, on vous conseille plutôt des « Super Plus », qui absorbent plus. Pour être sûre de ne pas tacher vos plus beaux vêtements, mettez en plus une serviette hygiénique ou un protège-slip (on peut pas mieux protégé). Si vous avez un flux moyen ou plutôt faible, les « Regular » feront l’affaire. Et, pour celles qui ont de légers saignements, il est possible d’opter pour des « Minis ». On les conseille aussi souvent lorsque vous n’avez pas l’habitude de mettre des tampons. Les débutantes les adorent grâce à leur petite taille et leur maniabilité et certaines les gardent à vie tellement ils sont cool ! Parfait quand on commence à mettre des tampons sans applicateurs.

Pourquoi opter pour des tampons bio c’est mieux ? Car c’est s’assurer de respecter sa flore vaginale. Choisir le bon tampon a un aspect pratique, mais c’est aussi prendre soin de sa santé. N’oubliez pas que ce produit en coton est une protection intime. Par exemple, on est super fières de nos protections hygiéniques Gina certifiés Gots par Ecocert. Nos produits sont éco-responsables et respectent votre flore vaginale. La planète nous dit merci et bientôt, vous aussi !

6 commentaires

Amoxicillin Online[/url] Amoxicillin 500 Mg pvu.gnya.heygina.fr.bhh.zp http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
owguzigico 24 septembre 2020
500 Mg[/url] Amoxil Causes Gallstones zio.twis.heygina.fr.jky.sy http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
uapubilasip 24 septembre 2020

] Amoxicillin 500 Mg zrc.cujh.heygina.fr.acb.pi http://mewkid.net/when-is-xuxlya/

ipvuwaasohifa 24 septembre 2020

] Amoxicillin 500mg Dosage vsl.xpqp.heygina.fr.vip.ox http://mewkid.net/when-is-xuxlya/

rudamew 24 septembre 2020
Online[/url] Buy Amoxicillin Online Without Prescription gqp.urng.heygina.fr.yrc.oc http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
ueqieneqo 24 septembre 2020
500mg Capsules[/url] Buy Amoxicillin nej.xvdb.heygina.fr.bpu.vq http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
ujeyiwaquxuv 24 septembre 2020

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO