Quelle est la cause du retard des règles ?

Les règles surviennent lorsqu’un nouveau cycle débute - jusqu’ici logique -. Quand on a ses règles, on se dit souvent qu’on s’en passerait bien (on va pas se mentir). Pourtant, c’est encore pire quand elles n’arrivent pas quand on les attend et qu’on ne les voit pas venir. Un retard dans le début de ses règles, ça arrive (no panic). Après tout, c’est quelque chose de naturel, tout n’est pas parfaitement contrôlé 🤷‍♀️.

En gros, on parle de retard des règles quand elles n’arrivent pas dans les jours qui suivent la date prévue de leur arrivée. Enfin, ça, c’est si vos cycles sont réguliers et que vous pouvez (à peu près) prévoir la date de vos règles. Sinon, c’est encore moins facile de savoir quand vous êtes en retard ! Il est temps de tout vous raconter sur les règles et pourquoi elles n’arrivent pas toujours à temps (pour ne plus stresser sans raison). Les causes possibles sont multiples, et ce n’est pas forcément grave. On en parle ?

Même avec une contraception, vos règles peuvent avoir du retard !

Un retard de règle, ça ne rime pas forcément avec une grossesse (et oui). Et pour cause ! Il y a peu de chance que ça arrive si vous prenez une pilule contraceptive par exemple. No stress.

Ces pilules avec des hormones d’œstrogènes et de progestérone doivent être prises en général TOUS les jours pendant 3 semaines de suite, suivi d’une pause de 7 jours. Même quand vous prenez la pilule, vous pouvez avoir un peu de retard dans vos menstruations. Il y a plusieurs causes à ça. Déjà, ça peut être dû à un oubli de pilule (#zut), votre cycle s’en voit être tout détraqué. Il est aussi possible que vos règles aient du retard parce que votre pilule contraceptive aurait un dosage hormonal qui ne vous convient pas. Autre possibilité qui expliquerait l’absence de saignements menstruels : la grossesse. Mais comme on vous l’a dit, c’est rare quand on a une bonne contraception alors on ne s’ajoute pas du stress pour rien !

Si vous prenez une pilule contraceptive avec uniquement de la progestérone, il est possible qu’il y ait des irrégularités dans votre cycle… et c’est normal ! Il est même probable que vous n’ayez pas vos règles du tout, c’est ce qu’on appelle l’aménorrhée. Ça arrive quand on prend une pilule prescrite en continu. Dans tous les cas, on respecte la prescription ! De toute façon, si vous suspectez une grossesse, le mieux est de faire un test !

Quand vous arrêtez la prise de votre pilule contraceptive, il faudra quelques mois d’adaptation à votre corps pour que votre cycle menstruel revienne à la normale.

Et les autres contraceptions dans tout ça ? Quand vous utilisez d’autres contraceptifs comme le stérilet ou les implants, vos règles peuvent être irrégulières, voire disparaître (encore l’aménorrhée). Pas facile dans ces cas-là de prévoir quand arriveront vos prochaines règles et à partir de quand utiliser des protections hygiéniques (pas cool quand ça arrive le jour où on porte son nouveau jean blanc).

Si vous vous attendez à avoir vos règles, mais qu’elles ne pointent pas leur nez, vous pouvez utiliser un protège-slip. C’est une protection hygiénique plus légère et en cas d’arrivée inopinée des règles, ça évite le drama ! En plus, les protège-slips peuvent s’utiliser à n’importe quel moment du cycle, seuls ou en complément d’un tampon (pratique).

Causes d’un retard de règles : et si c’était un début de grossesse ?

Quand on entend « retard de règles », on pense très vite à un début de grossesse. Mais il y a plein, vraiment PLEIN, d’autres facteurs qui font que vos règles ne sont pas régulières, en retard, voire absentes. Vous pensez que votre retard de règles soit causé par une grossesse ? On respire, et on fait un test de grossesse urinaire ou on va chez un médecin pour qu’il vous prescrive une prise de sang. Il est souvent conseillé d’attendre une semaine après la date prévue de vos règles pour faire pipi sur le bâton (petit tips : il vaut mieux faire ça le matin). Le test urinaire va détecter l’hormone beta-HCG, fabriquée par l’embryon, dont la quantité augmente au fur et à mesure de la grossesse (impressionnant, non ?). Il est quand même possible de trouver des tests de grossesse urinaires que vous pouvez faire dès le premier jour de retard de vos règles. On vous renseignera à la pharmacie pour choisir le bon produit selon le moment du cycle.

D’ailleurs, pourquoi on n’a plus nos règles quand on tombe enceinte ? Les règles ont lieu quand il n’y a pas eu fécondation pendant votre cycle. C’est le moment où l’endomètre (ce petit nid douillet préparé pour accueillir l’ovule fécondé) est évacué. Du coup, quand vous êtes enceinte, les parois de l’utérus s’occupent d’accueillir chaleureusement le nouvel arrivant et ne sont donc pas évacuées. La nature est bien faite, non ?

Après la grossesse aussi votre cycle peut être perturbé. Vos règles ne reviendront pas tout de suite (assez cool ça), elles peuvent mettre 6 à 8 semaines avant de faire leur grand retour : c’est ce qu’on appelle le retour de couche. Et ça, c’est quand vous n’allaitez pas ! Sinon votre cycle menstruel est mis en pause et vous n’avez pas vos règles pendant plusieurs mois (et on n’est pas forcément impatiente de les retrouver).

Les autres raisons qui peuvent expliquer un cycle irrégulier

On vous l’a dit, le premier jour des règles, c’est le point de départ d’un nouveau cycle. Sur le papier, ces cycles durent 28 jours. Ça, c’est en théorie… parce qu’en pratique, les cycles sont plus courts ou plus longs. Et ils peuvent varier entre 23 et 35 jours. Alors, les règles peuvent arriver en avance… ou en retard ! Et ce n’est pas forcément inquiétant alors pas de quoi se faire un sang d’encre. En plus de ça, si vos cycles sont irréguliers, vous aurez plus de mal à voir que vos règles sont en retard. On vous donne quelques exemples de ce qui peut perturber votre cycle menstruel…

Votre hygiène de vie

Une perte ou une prise de poids importante peut influer sur votre cycle menstruel. D’ailleurs, ça peut causer une aménorrhée (c’est quand vous n’avez pas vos règles du tout). Faire trop d’exercice physique peut aussi avoir cet effet. Ça arrive d’ailleurs souvent aux grandes sportives qui ont des entraînements intensifs et qui participent régulièrement à des compétitions.

Le stress est aussi un facteur qui explique une irrégularité dans vos cycles. Avec le début du confinement, votre cycle a été chamboulé ? C’est t-o-t-a-l-e-m-e-n-t normal, vous avez sûrement connu de fortes émotions, du stress, et un changement de rythme de vie qui expliquent cette irrégularité dans votre cycle. Un mauvais régime alimentaire ou des carences peuvent causer des troubles au niveau de vos règles.

La période de votre vie

À l’adolescence, c’est le début de vos cycles menstruels. Il faut du temps pour que tout se mette en place et que vos cycles deviennent plus ou moins réguliers. La ménopause quant à elle, est la période qui signe la fin des cycles menstruels d’une femme (bye-bye). Il est donc normal que les cycles soient irréguliers et/ou rallongés. Merci les hormones ! En même temps, à partir de la préménopause (périménopause), les femmes ont de moins en moins d’ovulations. Ce qui signifie qu’elles ont leurs règles moins souvent !

Une ovulation irrégulière

Il arrive que vous ayez des ovulations tardives ou de ne pas ovuler du tout durant un cycle. C’est un cycle anovulatoire (simple, non ?). Pensez aussi que si la durée de votre cycle change, alors la date de votre ovulation aussi est décalée. Et c’est pareil pour vos règles !

Le signe d’un problème de santé plus grave

Un retard de règles peut aussi cacher quelque chose de plus grave et nécessiter une consultation chez votre médecin. À ce moment, le retard peut faire partie des symptômes d’une maladie. C'est le cas pour les problèmes hormonaux ou de la thyroïde, ou du syndrome des ovaires polykystiques (aka SOPK). Le SOPK, c’est une maladie hormonale qui touche 1 femme sur 10 et qui peut être associée à des complications. D’où l’importance d’aller faire un petit check-up si votre cycle est vraiment irrégulier.

Suivant la longueur de vos cycles, votre ovulation n’aura pas lieu au même moment. Normales donc que vos règles n’arrivent pas toujours à l’heure 😉. Mais si ça dure trop longtemps, mieux vaut consulter votre médecin ou votre gynécologue. Le principal est d’écouter votre corps, c’est souvent le meilleur moyen de savoir si quelque chose cloche.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Gina C'EST PLEINS D'ARTICLES COOLS

MAIS AUSSI DES TAMPONS ET SERVIETTES

EN COTON 100% BIO